EDITION 2018

Collectif ARSIP

Spéléologie à la Pierre Saint Martin

Passe le temps
Passe le temps
Thierry Aube
Thierry Aube

 

 

Aux confins de la France, de l’Espagne et de quatre provinces : l’Aragon, le Béarn, la Navarre et la Soule s’étend le massif karstique de la Pierre Saint Martin / Larra.

 

D’une superficie de 140 km², il est le siège de phénomènes karstiques de grande ampleur qui comptent parmi les plus spectaculaires de la planète. Plusieurs de ses gouffres et cavernes sont, par leur longueur, leur volume et leur profondeur, parmi les plus importants du monde.

 

L’Association de Recherche Spéléologique Internationale de la Pierre St Martin (ARSIP), créée en 1966, a pour objectifs  principaux :

 

- l’organisation de la pratique spéléologique sur le massif de la Pierre Saint-Martin en collaboration avec les autorités françaises et espagnoles.

- l’accueil et l’orientation des groupes spéléo d’exploration ou de visites sportives.

- la recherche sous toutes ses formes (explorations, recherche de cavités nouvelles, travaux scientifiques, etc.).

 

   Sous le massif, plus de 450 km de galeries ont été découverts à ce jour. Le plus grand réseau se développe sur plus de 83 km (Système Pierre St Martin – Partages). Le gouffre le plus profond a un dénivelé de -1410 m (Système Pierre St Martin – Partages). Le puits le plus profond mesure 330  m (Puits du Vautour). La résurgence de Laminako Ziloa a été plongée jusqu’à -142m et la salle de la Verna (250 m de diamètre, 194 m de hauteur, 5 hectares de surface et 3,6 millions de mètres cubes) fait partie des plus grandes salles du monde.

 

Le collectif de photographes : Paul DE BIE, Damien BUTAEYE, Brice MAESTRACCI, Frédéric VERLAGUET, Alain BRESSAN et Thierry AUBE.


Frédéric Verlaguet
Frédéric Verlaguet
Alain Bressan
Alain Bressan
Brice Maestracci
Brice Maestracci


Collectif ARSIP
Collectif ARSIP